Dimanche 2 Octobre 2022 - 03:21

Hasard, Chance et Destinée

Blog Révélateur d'Absolu

FWH | Blog Révélateur d'Absolu 2012

Il y a vous d’un côté et le monde de l’autre, donc vous devez faire votre place en ce monde ! Tel est l’enseignement de vie qui vous a été prodigué et que vous respectez bien normalement. Et voici maintenant la vraie réalité : le monde et vous ne faites qu’UN  !

Votre vie est à l'image de votre visiion du monde

Votre existence n’est pas extérieure à vous puisque vous êtes votre existence. Ceci n’est pas seulement une belle évidence philosophique, c’est bien plus que ça : un fondement originel, la base fondamentale de toute vie. C’est très concrètement le socle des destinées.

Depuis l’enfance, on vous a enseigné à regarder la vie comme un extérieur. Ainsi, vous avez perdu de vue le socle de votre destinée, le point d’appui fondamental sur lequel se reposer. Depuis, vous faites des pieds et des mains pour tenter de rester en équilibre.

Vous pensez exister d’un côté tandis que le monde existe de l’autre ? Libre à vous, mais en toute logique cette vision vous met hors du monde, donc hors de vous ! Bref, elle vous fait passer à côté de votre vie !

Petit retour aux Sources

Revenez aux sources : nulle vie n’existe dans votre vie sans vous ! Quelle place cherchez-vous dans un extérieur ? Il n’y a aucun extérieur et vous ne faites que gesticuler dans le vide. Vous tentez de vous agripper à ce qui passe autour de vous, mais « autour de vous » c’est du vide, du vide de sens, du vide de substance.

Quand vous vous appuyez sur un extérieur vide de tout, en toute logique vous chutez car le vide ne retient rien. Et plus vous persisterez à croire que le vide va vous retenir, plus vous tomberez de haut à chaque foisn’est-ce pas déjà votre expérience ?

Tiens, et si la vie n’était pas un combat ?

Saisissez au plus profond de votre être que tout l’extérieur prend vie en vous-même. De ce simple changement de regard, de cette nouvelle vision du monde, vous allez déjà vivre des tas de « petits miracles ».

Ne menez plus un combat comme s’il y avait vous d’un côté et le monde de l’autre, comme s’il fallait se battre pour se faire une place, comme s’il fallait combattre un ennemi (la vie) pour en faire partie.

Il n’y a pas « vous et le monde » mais « vous comme monde ». Vous allez taper sur qui ? Tous vos ennemis d’apparence ne sont autres que vous-même !

Le miroir de vos émotions

Le monde est à l’image de votre vision du monde. Toute existence est le reflet extérieur d’intimes convictions intérieures. Votre vie est à l’image de vos plus subtiles émotions. Vos hasards résultent d’instants-clé que vous-même générez.

Le monde n’est pas indépendant de vous. Il n’est pas « quelque chose » tandis que vous êtes « autre chose ». Il s’agit bel et bien d’une seule et même « chose ».

Tout est affaire de vision du monde. Ce que vous vivez, c’est votre vision du monde. Que pensez-vous du monde ? Que vivez-vous ? C’est très similaire, n’est-ce pas ?

Vous y croyez ou non, mais juste en changeant de vision du monde, vous pouvez quasi instantanément changer toutes vos réalités, sans autre force ni effort.

Prenez conscience que la nature de l’observation (la façon dont on voit les choses) crée la nature de la réalité observée (la façon dont on vit les choses).

Cette vérité, qui longtemps fut considérée comme une élucubration d’illuminés, est confirmée depuis le milieu du 20e siècle, et cette fois très concrètement (si l’on peut dire) par les « élucubrations » de la physique quantique !

Ce qu’observent les physiciens atomistes n’a rien d’une philosophie : les « objets » quantiques ne prennent leurs caractéristiques définitives qu’en fonction de l’observation qui en est faite !

Vous avez parfaitement compris, il n’y a aucune erreur : ce qui est observé est intégralement dépendant des intentions du physicien : les objets quantiques tendent à se conformer à sa « vision initiale des choses » !

Or, les objets quantiques sont la substance élémentaire de toute matière, autrement dit le fondement matériel de tout ce qui est : vous, moi…  tout le monde et l’univers dans son entier.

Il s’agit là de notre constitution fondamentale. Par nature il est impossible d’en être indépendant, en conséquence de quoi nous ne sommes pas affranchit de ce qui se passe au cœur de la matière.

Le plus simplement du monde

De votre vision du monde établie émerge en quasi temps réel – comme un reflet miroir – la nature matérialisée de votre réalité effective en ce monde !

Tout est énergie et tout est vibratoire, donc il n’y a pas de hasard : soit votre façon de raisonner [résonner] entonne le chant de vos meilleures espérances, soit elle sonne le glas de vos plus belles chances.

A ce stade c’est bien vous qui choisissez, et ceci étant précisé je peux maintenant terminer cet article le plus simplement du monde : la vision du monde telle que vous l’entretenez fait la réalité du monde telle que vous la vivez !

fin d'article blog chance

 

Ne vous arrêtez pas en si bon chemin,
regardez ce qui vous attend encore :

Un peu de partage ?

Un petit commentaire peut-être ?
(un avis, une impression, un souvenir de votre passage...)

Intégrer le lien vers mon dernier article (do-follow)

Etre prévenu par email des prochains commentaires sur cette page.
Pour juste s'abonner sans commenter cliquez ici