Dimanche 2 Octobre 2022 - 02:02

Hasard, Chance et Destinée

Blog Révélateur d'Absolu

FWH | Blog Révélateur d'Absolu 2012

De naissance à trépas et du matin au soir on transporte des valises surchargées de relents passéistes et espoirs futuristes, en route vers un lieu-dit nommé « bonheur » où l’on pourra enfin vivre « léger ».

Posez vos valises, la vie s'en charge

Cette vision de la délivrance est vide de sens. C’est comme vouloir s’approcher d’un horizon : cet objectif est irréalisable par nature, puisque chaque pas vers un horizon le fait reculer d’autant.

Voyez le bonheur comme un arc-en-ciel et vous comprenez qu’il est vain de se transporter vers lui : jamais on ne peut s’en saisir, ni même juste le toucher, ni même simplement l’atteindre.

Et si vous le laissiez faire ?

En revanche l’inverse est possible puisque tout est dans votre vision des choses : portez simplement votre regard vers l’arc-en-ciel… et laissez-vous faire !

Car ce que vous ne pouvez pas faire, l’arc-en-ciel peut le faire pour vous : c’est lui qui va vous transporter, vous atteindre, vous toucher, vous saisir.

Quand on focalise sur nos lourdes valises à porter, on croule sous le poids de nos pensées et avançons tête baissée. Le bonheur arc-en-ciel demeure absent de notre vision parce que l’on regarde à ras de terre, là où il n’est pas.

Le principe du moindre effort

Mais si par nature le bonheur ne s’atteint pas, lui peut vous atteindre sans difficulté à tout instant. Et il n’y a aucun effort à faire pour ça, c’est précisément le contraire.

Le bonheur est un flux. On ne s’empare pas d’un flux, on se place dedans. Le bonheur est un courant existentiel. On ne lutte pas à contre-courant de l’existence, on se laisse aller à son mouvement. Le bonheur est un état d’être. On ne possède pas un état d’être… on l’est !

C’est bien beau tout ça…

Etre dans le flux, suivre le mouvement, aller dans le sens du courant, c’est bien beau tout ça… mais concrètement on fait quoi ?!

A dire vrai, pour « être » il n’y a aucun effort à faire puisque c’est déjà fait. Et en dépit des idées reçues, « être bien » est dans la même continuité : il s’agit également d’arrêter de forcer.

En définitive le flux est simple à suivre car l’Univers est simple à être. Les choses sont comme elles sont et les faits sont les faits. Autrement dit : « Ce qui Est »… EST !

Du concret on a dit !!

Le seul « concret » que je puisse vous proposer n’est pas quelque chose à faire, mais plutôt quelque chose à ne plus faire.

Cela consiste à ne plus sans arrêt refuser les faits, les juger et les condamner. En bref, cela consiste à arrêter de proclamer sans cesse que « Ce qui Est »… n’est pas !

Car les fardeaux que l’on porte ne sont pas seulement constitués des poids révolus du passé et des charges à venir envisagées avant l’heure.

En plus, nous surchargeons nos présents d’une tonne de dénégations qui le lestent et le plombent : il ne faut pas s’étonner ensuite d’en avoir plein le dos et de vivre courbé.

Et si vous lâchiez du lest ?

La vie est ce qu’elle est : en lâchant du lest vous arrêterez de vous plomber vous-même l’existence. Décrochez du poids des apparences, faites juste ce que vos pensez devoir faire.

Faites ce que vous voulez mais arrêtez de tergiverser sur tout et rien, le voila votre bonheur. Bien loin de nos habitudes ancrées il est vrai, et pourtant tellement proche de nous, puisque déjà en nous.

La vie se charge de votre vie

En théorie, aucun délai nécessaire pour aboutir au bonheur et le conserver, car le temps n’est qu’un concept, une illusion relative générée de toutes pièces par le cerveau.

En pratique, les chagrins ou nostalgies d’hier et la peur des lendemains incertains nous mènent en bateau vers des lieux insensés qui n’existent pas… et y arriver est donc infiniment long !

Car les passés révolus et futurs attendus n’ont aucun sens, aucune réalité : depuis toujours et pour toujours, concrètement jamais personne n’a vécu ni ne vivra autrement qu’au présent.

Alors que vous en décidez ainsi et sans délai la vie peut réellement se charger de votre vie, mais alors au présent – et au présent seulement –, car elle ne connaît aucun autre espace-temps !

fin d'article blog chance

 

Ne vous arrêtez pas en si bon chemin,
regardez ce qui vous attend encore :

Un peu de partage ?
Étiquettes : , ,

Un petit commentaire peut-être ?
(un avis, une impression, un souvenir de votre passage...)

Intégrer le lien vers mon dernier article (do-follow)

Etre prévenu par email des prochains commentaires sur cette page.
Pour juste s'abonner sans commenter cliquez ici